Ce qu'il ne faut pas que l'on sache Index du Forum

Ce qu'il ne faut pas que l'on sache
Anciènnes civilisations, histoire, religions, argent, socièté, pouvoir, technologies et connaissances cachées, ufologie, ésotérisme, spiritualité, alchimie

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Annexe vampirisme aurique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ce qu'il ne faut pas que l'on sache Index du Forum -> ANNEXES (sujets complémentaires)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Provanzano
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2008
Messages: 1 461

MessagePosté le: Sam 21 Nov - 10:44 (2009)    Sujet du message: Annexe vampirisme aurique Répondre en citant

 
 
 
 
 
 
(son)  
 




Vampirisme aurique         
 
 
 
              
 
                                                                   
 
 
 
Le vampirisme d’énergie correspond              
 
au fait qu’une personne «suce» l’énergie d’une autre.              
 
Généralement, l’évocation de ce mot nous renvoie l’image              
 
d’un «vampire assoiffé de sang»              
 
aux longues dents et au regard fou.               
 
En réalité, le vampire peut ressembler à tout, sauf à cela.               
 
Pour se figurer de quoi à l’air un vampire d’énergie,              
 
regardons-nous simplement dans un miroir.              
 
Autrement dit, nous sommes tous des vampires              
 
dans une plus ou moindre mesure.              
 
Nous avons tous besoin de «sucer» un peu d’énergie d’autres personnes,           
 
d’animaux ou encore de plantes.              
 
 
 
Ceci est un processus quotidien tout à fait normal.              
 
Si cette «succion» ne gêne pas les autres,              
 
 il se produit en principe un échange d’énergie naturel              
 
- le «suceur» ne se contente pas de soustraire de l’énergie à l’autre,              
 
il donne également une partie de la sienne en échange.              
 
Comment ce phénomène se produit-il?              
 
Le contact humain est moins un échange d’informations              
 
qu’un échange d’énergie.              
 
Par-fois, au cours d’une discussion, aucun échange d’information n’a lieu.              
 
Avez-vous déjà vécu cette situation où,              
 
après avoir lon-guement parlé avec de bons amis toute une soirée,               
 
le lendemain vous étiez incapable de vous rappeler              
 
quel était le sujetde la conversation,               
 
bien que cette rencontre vous ait laissé des souvenirs agréables?              
 
Ou, à l’inverse, que les souvenirs aient été désa-gréables,              
 
sans pour autant que la soirée ait été désastreuse ?              
 
Les conversations entre parents et enfants,              
 
amis, collègues, l’échange de courrier (non officiel),              
 
les conversations téléphoniques              
 
et beaucoup d’autres choses sont des échanges,              
 
non pas d’informations, mais essentiellement d’énergie.              
 
Lorsque des parents âgés se fâchent              
 
parce que leurs enfants adultes ne leur écrivent pas,              
 
ceux-ci ont l’habitude de réagir en répondant par              
 
«si nous n’avons pas écrit,              
 
c’est parce que rien d’important ne nous est arrivé».
Les parents n’ont pas besoin de «savoir ce qui »se passe»,              
 
seule l’énergie reçue de leurs enfants leur est néces-saire.              
 
  
Est-ce du vampirisme?
Absolument pas, si leur demande d’«écrire plus souvent»              
 
ne dépasse pas un certain cadre conventionnel.              
 
En revanche,              
 
  
si lesdits parents exigent de leurs enfants d’écrire régulièrement
et font tout un cirque s’ils ne reçoivent pas de lettre,               
 
il s’agit alors là réellement de vampirisme.              
 
 
 
Pourquoi est-il tellement fréquent              
 
  
que les grands-parents pré-fèrent leurs petits-enfants à leurs enfants,              
 
qu’ils leur permet-tent beaucoup plus de choses que leurs parents,
et que les petits-enfants soient tant attirés par leurs grands-parents?              
 
Parce que les personnes âgées ont peu d’énergie               
 
et qu’elles se rechargent à partir des petits-enfants              
 
qui en ont outre mesure et donnent volontiers leur énergie superflue.              
 
Est-ce du vampirisme ?               
 
  
Non, c’est une chose normale.
 
 
N’importe quelle demande formulée à votre égard               
 
est une forme maquillée de réclamation d’énergie.              
 
Par exemple, la question              
 
  
«Pourriez-vous me prêter un peu d’argent?»
serait à comprendre ainsi:              
 
«Pourriez-vous me donner pour quelque temps une partie,               
 
symbolisée par des billets de banque, de l’énergie              
 
  
que vous avez auparavant puisée et que j’aimerais moi-même utiliser?»
Ou encore la question              
 
  
«S’il te plaît, va chercher du pain!» pourrait se traduire par :
«S’il te plaît,              
 
  
dépense une partie de ton énergie toi-même, et naturellement pour moi !»
 
 
Par contre, la requête du patron disant               
 
  
«Veuillez, s’il vous plaît, dresser un bilan complet de l’année dernière !»               
 
doit être comprise, non pas comme une demande,
mais comme une exigence.              
 
  
En revanche, si nous considérons toutes les demandes
comme une forme très légère de vampirisme,              
 
  
toutes les exigences deviennent alors une véritable action terroriste
se produisant sous la forme d’extorsion d’énergie.              
 
 
 
Lorsque nous travaillons,              
 
  
ceci est également une forme officielle de vampirisme
manifestée par l’employeur ou l’État.              
 
Car sur notre lieu de travail nous ne faisons pas ce qui nous est nécessaire,              
 
mais ce qui l’est pour d’autres.              
 
  
Il est vrai que nous sommes payés pour cela.
Le commerce de notre propre énergie est une chose tout à fait normale,              
 
acceptée dans le monde entier.               
 
  
Ne prenez pas peur si cette expression vous rappelle              
 
la commercialisation du corps.               
 
Le travail n’est rien d’autre que de la prostitution d’énergie,
indépendamment du fait que vous soyez comptable,              
 
  
médecin, mineur ou chauffeur de bus.
 
 
Dans ce cas,              
 
  
quels sont à proprement parler les critères du vampirisme?
Le vampirisme signifie que, par la voie d’un échange d’énergie              
 
(soit pour l’essentiel les contacts sociaux),              
 
  
le contact «endommage l’énergie» d’une, voire plusieurs parties.
 
 
Les vampires - comme tous les hommes -              
 
  
se divisent en 2 catégories,           
 
types «solaires» et «lunaires».
 
 
Les vampires solaires sont des personnes brûlantes et sèches.              
 
Elles se disputent sans cesse le matin avec les membres de leur famille,              
 
ensuite dans le bus avec les voyageurs,               
 
puis continuent en provoquant leurs collègues au travail, etc.              
 
Les vampires lunaires sont d’un ennui mortel,              
 
  
ils ne font que déverser leurs problèmes.
Ils ont l’air calme, mais ont une nature de tique,              
 
  
« nous font partager leurs soucis»,
«pleurent à chaudes larmes sur notre épaule».              
 
On a l’impression qu’il est impossible de s’en débarrasser.              
 
 
 
Il est évident que celui qui se présente au cabinet d’un spécialiste              
 
  
en médecine naturelle
vient aussi pour prendre de l’énergie,               
 
indépendamment du fait que ce dernier s’occupe ou non de bioénergie.              
 
  
Tous les patients qui sont assis dans la salle d’attente d’un naturopathe
sont des vampires.               
 
  
C’est une chose absolument naturelle et tout à fait acceptable.
Donc chaque patient,               
 
même s’il ne le sait pas,               
 
tente de provoquer un «dommage énergétique» au naturopathe.           
 
Un bon naturopathe a conscience de cela               
 
et se ressource régulièrement en énergie.              
 
 
 
            
 
               
 
  
 
 
Comment savoir si une discussion              
 
a provoqué pu non un «dommage énergétique»?
 
 
De façon très facile,              
 
  
dans la mesure où nous sommes incapables
de ne pas sentir qu’une partie de notre énergie nous a été «volée».              
 
N’importe quelle émotion défavorable,              
 
  
n’importe quel sentiment désagréable,
n’importe quelle sensation négative              
 
  
que vous ressentez au cours d’une situation donnée
est le symptôme d’une action offensive sur votre énergie.              
 
  
Plus ce sentiment est fort,
plus l’offensive a été forte              
 
  
et plus a été grande la probabilité d’avoir été destitué
d’une certaine partie de votre énergie.              
 
 
 
Voici un exemple classique :              
 
  
dans le tram par hasard
(même si selon Freud il n’y a point de hasard)              
 
on vous écrase le pied.              
 
  
Sur ce, vous
(selon un point de vue personnel)              
 
  
dites quelque chose de poli,
et recevez en réponse              
 
  
une dose de ce que l’autre pense de votre intervention polie,               
 
de votre personne,              
 
et particulièrement des membres de votre famille.
Comment vous sentez-vous à ce moment-là?              
 
Eh bien c’est le même sentiment que vous percevez              
 
  
lorsqu’on vous a volé de l’énergie.
 
 
Il est possible que personne ne vous marche sur le pied              
 
  
ou ne vous dise quoi que ce soit.
Il suffit qu’une place s’étant libérée vous ayez envie de vous asseoir,              
 
et qu’un type vous coiffe au poteau.              
 
  
C’est énervant? Pas seulement.
Ce «gentleman», qui a assurément pressenti votre intention,              
 
s’est quand même assis à votre place et vous a ainsi causé un dommage.              
 
Même si, à proprement parler, il ne vous a pas lésé du point de vue matériel,               
 
il a, de manière cachée,              
 
engagé une offensive d’énergie contre vous,               
 
  
c’est-à-dire fait du vampirisme.
Vous a-t-il extorqué votre énergie ?              
 
  
Ceci dépend exclusivement de vous.
 
 
 
 
  
 
 
 
 
Personne ne peut vous voler de l’énergie              
 
sans votre consentement.
 
 
Pour ce faire, posons plutôt la question ainsi :              
 
avez-vous déjà donné de l’énergie à une certaine personne ou non ?              
 
A partir de cette formulation,              
 
  
vous aurez facilement compris que le don d’énergie ne dépend que de vous.              
 
Si vous avez psychiquement réagi à une situation,
si vous êtes en colère,              
 
que vous éprouve de la haine face à ce «crétin»,              
 
  
c’est que vous avez perdu de l’énergie.
Si, en revanche, vous n’êtes pas particulièrement retourné,              
 
  
ou que vous avez «classé» l’affaire,
c’est que vous n’avez pas été «dépouillé».              
 
 
 
Les enfants sont, d’une part, des fournisseurs d’énergie              
 
(qui d’autre pourrait nous apporter tant de bonheur)               
 
et, d’autre part, de vrais petits vampires.               
 
Naturellement, comme chez les adultes,               
 
  
ce n’est pas consciemment qu’ils volent de l’énergie.
Mais de quelle manière font-ils cela ?               
 
  
En retenant l’attention des gens.
Avec leurs caprices,              
 
  
leurs exigences sensées ou insensées, leur soi-disant non-appétit,
avec le fait que même s’ils sont fatigués le soir,               
 
  
ils «ne veulent pas aller se coucher»,
ou encore qu’ils «font le jour de nos nuits»              
 
car lorsque les enfants sont réveillés, n’est-ce pas,              
 
personne «n’a plus le droit» de dormir - et autres choses similaires.              
 
Avez-vous déjà eu l’occasion de rester plus d’une journée seul avec un enfant              
 
(en particulier avec celui de quelqu’un d’autre ou,               
 
  
pauvre de vous, plusieurs enfants) ?
Si oui, dans quel état étiez-vous ?               
 
  
Parce qu’il dépend de vous si ce petit vampire vous a vidé
(vous étiez énervé, en colère, voire vous vouliez le corriger)               
 
ou si vous avez donné spontanément              
 
ce que demandait ce fragile petit bout de chou en pleine croissance.              
 
 
 
Dans la grande majorité des cas,               
 
  
le vampirisme est une action subconsciente.
En effet, celui qui engage l’offensive               
 
n’a en général aucune idée de ce que signifient bioénergie,              
 
vampirisme ou recharge d’énergie.               
 
La personne en question se contente              
 
  
d’attendre quelque chose de vous.              
 
Généralement, quelque chose que vous n’avez pas envie de donner.
Il se peut même qu’elle n’attende rien d’autre que de vous soumettre              
 
  
«son avis»,
chose qui, «allez savoir pourquoi»,              
 
  
vous fait sortir de vos gonds.
Ou encore qu’elle se plaigne sans cesse de sa «vie de chien»               
 
  
(ce qui vous rend malade).
Ou enfin qu’il s’agisse «uniquement»              
 
  
du fait qu’elle n’a aucune attention envers vous,
alors qu’elle devrait,              
 
  
et l’on pourrait continuer la liste encore longtemps.
Ceci étant,              
 
  
si l’on commençait à expliquer à cette personne que ce qu’elle fait,
d’un point de vue ésotérique,              
 
  
n’est rien d’autre que de l’agression énergétique,
soit elle se blesserait sincèrement,              
 
soit elle vous enverrait (encore une fois sincèrement) sur les rosés.              
 
 
 
Chez un grand nombre de personnes,              
 
  
le vampirisme est un «état mental» inconscient,
dont il est très difficile de se débarrasser.              
 
  
Il faut savoir que le vampirisme est,
soit une partie de la personnalité              
 
  
(la guérison dans ce cas est alors sans espoir),
soit une habitude ayant de profondes racines              
 
  
(dans ce cas, des résultats peuvent être espérés).
Selon la définition, le vampire est plus faible que nous:              
 
  
il sent qu’il a moins d’énergie
et que nous en avons en supplément.               
 
 
 
  
Dans la grande majorité des cas, les vampires sont malheureux.
Ils souffrent de déficience énergétique, ce pourquoi nous nous en rapprochons               
 
(pourquoi en voudrions-nous à ce misérable,              
 
  
quand bien même il nous dénigre).
Le Christ a eu des mots différents pour dire la même chose :               
 
«Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre.»              
 
 
 
 
 
  
           
 
olé !          
 

 
 
Les différentes formes de protection d’énergie
 
 
Le plus sûr est de reconnaître l’agression              
 
  
et de ne pas y réagir avec des sentiments.
Si nous y faisons abstraction, le processus est alors sans danger.               
 
La personne a pendant une seconde au plus un sentiment d’irritation,               
 
de vengeance ou de faiblesse.              
 
Ce n’est pas l’agression qui est dangereuse,              
 
  
mais la réaction donnée en réponse.
Pour une protection réussie, il vous faut apprendre un principe :               
 
le vampirisme d’énergie est un état normal.               
 
Sans attaque énergétique, la vie serait ennuyeuse et sans sel.              
 
  
Une fois ce sont les autres qui vous attaquent, une autre fois
c’est vous qui attaquez les autres.              
 
  
Si vous vous portez bien,
l’attaque ne peut vous causer de dommage.              
 
  
Si vous en avez tout de même subi un,
vous devez alors essayer de changer.              
 
  
Sans agression, il n’y a pas de communication réelle, ni d’amour véritable.              
 
Une discussion, qu’elle soit entre amis ou scientifique,
est toujours une agression,              
 
  
puisque son but est de faire changer la partie adverse.
 
 
Bon, mais où est le mal dans tout cela ?              
 
Si vous ne souhaitez en aucune façon changer,              
 
  
et en même vous protéger des attaques,
suivez le principe fondamental de l’aïkido,              
 
  
lequel art martial ne considère pas l’agression
mais sa «solution» ainsi que la manière de la contourner dans le temps.              
 
Si une personne vous expose tous ses problèmes ou se plaint de son sort,               
 
écoutez-la jusqu’à la fin (cela lui fera au moins du bien),              
 
  
mais ne commencez pas à compatir
ni à vous mettre à la place de votre interlocuteur              
 
  
si vous ne voulez pas donner de votre énergie.
Ne formez pas de résonance avec son énergie malheureuse !               
 
 
 
Contentez-vous de recevoir simplement les informations,               
 
voire même d’être désolé pour cette personne              
 
mais ne vous laissez pas «séduire par le serpent»,              
 
qui aimerait provoquer en vous de pouvoir partager le mal en commun.               
 
Sur le «pont» de notre compassion,              
 
notre interlocuteur nous envoie l’énergie de ses problèmes,              
 
de ses maladies, pour à la place subtiliser notre énergie saine.               
 
N’acceptez pas la corbeille à détritus des autres              
 
car même si vous le faites avec l’intention de l’aider,              
 
l’autre jettera dans sa corbeille vide de nouveaux détritus, jusqu’à ce que              
 
la vôtre soit complètement remplie de détritus étrangers.              
 
Vous devez trouver une autre manière de l’aider.              
 
  
Dans la mesure du possible, tentez de persuader votre interlocuteur
de vider lui-même sa corbeille et de ne plus la remplir de nouveaux détritus.              
 
D’un point de vue énergétique,              
 
  
vous serez protégé si vous suivez votre propre égrégore
(principe élémentaire de vie).               
 
Pat contre, si vous «faites un compromis» avec votre bonne conscience,              
 
à l’endroit où de manière habituelle vous étiez protégé, des trous se formeront brusquement,              
 
laissant sur vous autant de dommages qu’une équipe de vampires               
 
ne pourrait le faire à elle seule.              
 
 
 
           
 
  
 
 
 
 
Méthodes de protection d’énergie
(à titre d’information uniquement, techniques non validées par Neotrouve…)              
 
 
 
Au moment où vous sentez ou pressentez une attaque énergé tique,              
 
croisez vos bras et vos jambes.              
 
Si vous êtes assis sur une chaise, posez vos deux mains,               
 
paumes vers le haut, sur vos genoux,               
 
formez un «0» avec l’index et le pouce de chaque main               
 
et pointez le reste des doigts en avant.              
 
Vous pouvez effectuer cet exercice à l’école, au bureau,               
 
partout où si’ trouvent des sièges              
 
et des tables où l’on peut cacher ses mains.              
 
 
 
Les lunettes offrent une bonne protection d’énergie,              
 
  
en parti culier les verres sombres.
Si vous sentez qu’une attaque vous a touché - disons pendant votre travail              
 
(c’est en général le cas des médecins, vendeurs, pédagogues, secrétaires,              
 
tous ceux qui communiquent avec des gens)               
 
- prenez une douche dès que vous rentrez chez vous.              
 
Vous sentirez tout de suite se rétablir votre équilibre énergétique.              
 
De la même manière, le sport intensif               
 
- par exemple le tennis, la danse -               
 
rétablit la condition énergétique.              
 
Le port d’un talisman, d’une croix, la prière du soir ou du matin,              
 
les icônes sont également des protecteurs.              
 
 
 
Vous pouvez aussi vous protéger à l’aide de vos facultés d’imagination.              
 
Ceci est une bonne protection que de s’imaginer dans une bouteille débouchée               
 
(pour que le 7e chakra puisse être relié au Cosmos).              
 
Si vous vous trouvez en face d’un vampire,               
 
imaginez qu’entre vous deux se dresse un miroir              
 
  
qui lui renvoie la mauvaise énergie qu’il dégage.
Si votre élément est le feu, imaginez qu’entre votre interlocuteur               
 
et vous se dresse un mur de flammes.              
 
  
Si quelqu’un «s’enflamme»,
il peut démolir le mur servant de protection.              
 
  
Si votre signe astrologique est Verseau,
Cancer ou Poisson,              
 
  
vous pouvez vous protéger avec une cascade d’eau
ou en imaginant être assis dans un aquarium où l’eau vous protège de toute part.              
 
Si enfin votre élément est la terre,               
 
imaginez alors que se dresse devant vous une levée de terre              
 
ou un mur de briques.              
 
 
 
Finalement,              
 
  
le vampirisme n’est qu’un des programmes psycho-énergétiques              
 
de notre cerveau.
Nous seuls pouvons apprécier les actions              
 
  
de quelqu’un comme relevant du vampirisme
ou d’un comportement tout à fait normal.               
 
Nous seuls pouvons juger qu’ils nous volent de l’énergie              
 
et par ce biais faire démarrer en nous un «programme» psychique négatif.              
 
Se protéger des vampires, c’est combattre en réalité des fantômes.              
 
Si nous nous portons bien d’un point de vue énergétique,               
 
nous ne devons avoir peur ni des vampires, ni des maladies.              
 
  
Et pour bien se porter,
les exercices suivants de yoga peuvent nous aider.              
 
 
 
Source : extrait du livre du Dr Alexandre Strasny              
 
  
- Manuel Familial des médecines alternatives -              
 
 
 
Posté par Neo Trouvetou le 21 juin 2009 dans > Dossiers, PSYhttp://www.neotrouve.com/?p=359#comments6 commentaires               
 
 
 
 
 
 
 
http://www.neotrouve.com/?p=359              
 
 
 
       
 
 
 
        
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

_________________
alias PVZ


"La vérité vous rendra libres"
Jésus Christ, conspirationniste (Jean 8:32).


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 21 Nov - 10:44 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ce qu'il ne faut pas que l'on sache Index du Forum -> ANNEXES (sujets complémentaires) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com