Ce qu'il ne faut pas que l'on sache Index du Forum

Ce qu'il ne faut pas que l'on sache
Anciènnes civilisations, histoire, religions, argent, socièté, pouvoir, technologies et connaissances cachées, ufologie, ésotérisme, spiritualité, alchimie

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Annexe cvz

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ce qu'il ne faut pas que l'on sache Index du Forum -> ANNEXES (sujets complémentaires)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Provanzano
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2008
Messages: 1 461

MessagePosté le: Dim 22 Nov - 09:33 (2009)    Sujet du message: Annexe cvz Répondre en citant

christophe   
Administrateur


Hors ligne
Inscrit le: 13 Avr 2008Messages: 375





Posté : La planète Terre est-elle englobée dans une Grande Civilisation Galactique ?



La Planète Terre est-elle englobée dans une Grande Civilisation Galactique ?

Par Beatriz Gato-Riviera, physicienne des particules et membre du Conseil scientifique espagnol de la Recherche. 


Le cosmologiste Ken D. Olum, de l’Université Tufts, après quelques estimations, conclut : « Nous devrions nous trouver dans une grande civilisation (de taille galactique)… mais en réalité, nous ne nous y trouvons pas. » « Je veux explorer l’intrigante possibilité que nous soyons immergés dans une grande civilisation sans en avoir conscience. Étant donné l’existence de millions d’étoiles plus âgées que le Soleil dans toutes les galaxies, nous pourrions ne pas être  parmi les observateurs intelligents typiques de l’univers. Les civilisations typiques de galaxies typiques seraient des centaines de milliers, ou des millions de millions d’années plus évoluées que nous et par conséquent des observateurs intelligents typiques seraient des ordres de magnitude plus intelligents que nous.Les gorilles des montagnes savent-ils que leur « civilisation » fait partie d’une « civilisation » supérieure correspondant à des espèces beaucoup plus évoluées et intelligentes qu’eux-mêmes ? Savent-ils qu’ils constituent des espèces protégées habitant une réserve naturelle dans un pays à l'intérieur du continent africain de la planète Terre ? La réponse à ces questions est certainement « Non » ils ne savent rien de notre structure sociale, nos pays, frontières, religions, politiques, ni même de nos villages et de nos villes, sauf peut-être ceux qui vivent dans un zoo, ou comme animaux de compagnie.De la même façon, la civilisation humaine de la planète Terre pourrait être immergée dans une civilisation beaucoup plus vaste sans le savoir, par des espèces beaucoup plus évoluées et intelligentes que nous-mêmes. Après tout, le Soleil n’est qu’une jeune étoile parmi des milliers de millions d’étoiles beaucoup plus vieilles dans notre galaxie, et l’existence possible de civilisations si avancées n’est qu’une question d’évolution biologique faisant son travail, lentement mais inexorablement à travers les millénaires. Si c'est le cas, il est tout à fait sensé de supposer que ces individus considèrent notre planète comme une réserve naturelle, remplie d’espèces animales et végétales, le système solaire ne constituant rien qu’une petite « province » à l’intérieur de leur vaste territoire.Dans ce contexte, la réponse à l’habituelle remarque, « S’il y a des extraterrestres avancés dans les parages, pourquoi ne nous contactent-ils pas ouvertement et officiellement, et ne nous enseignent-ils pas leur science et leur technologie » semble évidente. Quel pays sur cette planète enverrait une délégation officielle dans le territoire des gorilles des montagnes pour se présenter « ouvertement et officiellement » aux autorités gorilles ? Leur serreraient-ils la main, concluraient-ils des accords et échangeraient-ils  des signatures avec les mâles dominants ? Pour ce qui est de nous enseigner leurs science et technologie, qui serait volontaire pour enseigner la physique, les mathématiques et l’ingénierie à une troupe de gorilles ? De plus, on doit prendre en compte les limites des possibilités du cerveau humain, indépendamment de la culture de l’éducation. Par exemple, demandons-nous combien de bananes seraient nécessaires aux gorilles les plus intelligents pour comprendre les équations de l’électromagnétisme (même s’ils avaient accès à  la télévision ou la radio).

De la même façon, nous pouvons nous interroger sur le nombre de sandwiches, de chips ou de cigarettes nécessaires pour que les plus intelligents de nos scientifiques comprennent les résultats-clés scientifiques d’une civilisation beaucoup plus avancée. Nos facultés et possibilités  intellectuelles sont limitées par les capacités de notre cerveau, en aucun cas infinies. Par conséquent, il est très naturel et censé de présumer que des concepts scientifiques clés importants puissent exister, dont la compréhension se situe complètement au-delà des capacités cervicales de nos espèces, mais à portée des cerveaux beaucoup plus évolués  et sophistiqués de civilisations plus avancées.

Ken D. OLUM a écrit un article sur l’idée que, dans l’Univers observable, en raison de l’existence de milliers de billions d’étoiles plus âgées que le Soleil, il doit exister  des civilisations beaucoup plus vieilles que les nôtres qui auraient pu se répandre largement à travers l’Univers. Dans ses estimations, il considère un mécanisme cosmologique appelé « inflation » et utilise aussi le postulat anthropique que « nous devrions nous situer parmi les observateurs typiquement intelligents de l’Univers ». Il prédit une forte probabilité pour que nous soyons partie d’une civilisation plus grande. Olum écrit « quoiqu’il en soit, nous n’appartenons pas à une telle civilisation ; Donc il y a quelque chose qui cloche…  mais alors quelles autres erreurs faisons-nous ? ».

La réponse à cette énigme est que nous pourrions bien faire partie de civilisations plus larges embrassant notre galaxie (ou une grande région de celle-ci) sans en être conscients. Donc, une solution évidemment naturelle est que nous appartenons en effet à une grande civilisation très avancée, mais sans en être « citoyens », à cause de notre état inférieur, primitif. Olum fait l’erreur de penser, primo,  que nous sommes des observateurs typiquement intelligents, et secondo, qu’appartenir à une civilisation implique en être un citoyen.

Les affirmations d’Olum quant à l’inflation cosmologique qui devrait augmenter la probabilité que nous vivions dans une grande civilisation ne sont pas très convaincantes. Toutefois, ce serait le cas s’il existait des milliers ou des millions d’univers parallèles séparés de nous à travers des extra-dimensions, comme dans des scenarii brane world  ( ?) considérés en Physique des Particules (chaque brane constituant un univers). Dans ce cas, il serait naturel de s’attendre à ce qu’une proportion de ces univers ait les mêmes lois  physiques que les nôtres (en supposant la moitié constituée de matière et l’autre moitié d’anti-matière). Et un grand nombre des civilisations avancées correspondantes dominerait les techniques de voyage ou de « saut » à travers les extra-dimensions (au moins une partie d’entre elles). Il se pourrait même que l’expansion vers d’autres univers parallèles puisse être plus facile, à moindre coût, que l’expansion à l’intérieur de sa propre galaxie. Par conséquent, nous pourrions aussi nous attendre à des colonisateurs venus d’autres univers, construisant des « empires » multi dimensionnels.

Dans beaucoup d’autres univers, cependant, les lois de la physique seraient différentes. Ce qui ne veut pas dire, toutefois, que ces Univers « Obscurs » seraient nécessairement vides d’êtres intelligents.  Si certains possèdent des civilisations avancées, quelques individus pourraient même « sauter » dans notre univers, mais nous ne pourrions ni les voir, ni parler à ces Visiteurs Obscurs (et vice-versa). Ils ne pourraient pas nous coloniser non plus.

Discutons en détail de la possibilité pour notre petite civilisation terrestre d’être englobée dans une grande civilisation sans le savoir. Dans notre galaxie il y a des milliers de millions d’étoiles plus vieilles que le Soleil. Par conséquent, il paraît tout à fait normal d’envisager l’apparition de civilisations technologiques  dans un nombre raisonnable de systèmes solaires, dont une fraction aurait survécu assez longtemps pour se propager à de grandes régions de la galaxie. Est-il très étonnant que le Système Solaire n’ait jamais rencontré, ou n’ait jamais été colonisé par une quelconque civilisation avancée, ou bien l’a-t-il été ?

Olum avance que, dans le cours de l’expansion et de la colonisation, les civilisations plus avancées propulseront les moins avancées à leur propre niveau afin de les intégrer, ou bien elles les exploiteront, les endommageront ou les annihileront afin de conquérir la planète, dans le cas de colonisateurs agressifs. Or,  intégrer une civilisation primitive dans une avancée constitue une possibilité des plus irréalistes. Entre autres raisons, les différences entre leur capacités mentales et celles des individus primitifs seraient pathétiques.

De ce point de vue, il devient beaucoup  plus facile d’accepter désormais l’éventualité que le Système Solaire puisse avoir été contacté et colonisé il y a beaucoup de milliers ou même de millions d’années par au moins une civilisation avancée non-agressive, qui a traité et traite encore notre planète comme une réserve naturelle protégée. Peut-être le Système Solaire a-t-il été visité par des colonisateurs agressifs, comme par des non-agressifs, ce qui a provoqué batailles et négociations. Peut-être les vaincus agressifs reviendront-ils dans le futur pour une nouvelle tentative.

Cette conception de nous-mêmes, en tant que petite civilisation primitive immergée dans une vaste civilisation avancée conduit à la découverte que nous pourrions nous situer non parmi les observateurs typiquement intelligents de notre galaxie, mais parmi la petite proportion d’observateurs à l’intelligence primitive, totalement ignorants de leur statut inférieur.

Il se pourrait que toutes les galaxies typiques de l’Univers soient déjà colonisées (ou de grandes régions de celles-ci) par des civilisations avancées. Que les sous-civilisations primitives sachent ou ignorent leur basse condition dépendra des standards éthiques de la civilisation avancée dans laquelle elles sont immergées.

Si ces standards sont bas, les individus des sous-civilisations primitives seront trompés de multiples façons, de même que, dans notre civilisation, de grands groupes d’êtres humains en trompent d’autres en situation de faiblesse, comme les animaux en général. Dans ce cas, les individus primitifs seront douloureusement conscients de leur statut inférieur. Si les standards éthiques des individus avancés sont élevés, au contraire, alors ils respecteront l’évolution naturelle (biologique, sociale, culturelle) des sous-civilisations  primitives, les traitant comme une sorte d’espèce protégée. Dans ce cas, les individus primitifs seraient complètement inconscients de l’existence de cette grande civilisation avancée dans laquelle ils sont plongés.

Si le Système Solaire fait partie du territoire d’une civilisation avancée, pourquoi ne détectons-nous pas de signal de civilisation dans aucune de ses planètes ou satellites ? Ce serait normal s’ils avaient construit des bases dans tout le Système Solaire, y compris des bases souterraines et sous-marines sur Terre, et des colonies sur ou sous la surface de quelques planètes solides et gros satellites (ce que nous projetons de faire nous-mêmes dans le futur). La réponse la plus simple serait qu’ils ne trouvent pas le Système Solaire suffisamment attractif pour y vivre eux-mêmes et qu’ils auraient donc quelques petites bases difficilement décelables. Toutefois, une explication alternative serait que, conscients de l’existence de civilisations avancées agressives, ils auraient développé des systèmes de camouflage très sophistiqués, de sorte qu’aucun signal de civilisation ne puisse être détecté par des observateurs extérieurs or leurs sondes spatiales. Probablement, dans beaucoup de cas, ils manipulent et faussent les données globales de leurs planètes pour induire les observateurs extérieurs en erreur.

Ainsi nous ne pouvons pas être certains que notre civilisation est l’unique civilisation habitée du Système Solaire. Nous ne devrions pas présumer que les données reçues, sans signal de l’existence de vie intelligence, prouvent qu’il n’y a personne dehors. La supposition juste serait qu’il n’y a pas de signal de civilisation primitive comme la nôtre, lui permettant d’être détecté par des observateurs extérieurs, mais on ne peut rien dire sur la possibilité de civilisations avancées, capable de tromper des télescopes, détecteurs et sondes spatiales, qui ne s’autoriseraient pas à être décelés.

Dans le passé, les gens pensaient que la Terre était au centre de l’Univers, mais nous en savons plus maintenant. En dépit de cela, pour beaucoup d’êtres humains, la Terre demeure le centre de l’Univers, la planète élue habitée par les êtres les plus parfaits et intelligents de l’Univers : la Couronne de la Création (Il y a même des scientifiques et des « intellectuels » qui se demandent si l’Univers entier n’a pas été créé juste à notre intention, nous êtres humains  terrestres !).

Sommes-nous englobés sans le savoir dans une civilisation plus avancée, davantage que les gorilles sont englobés dans la nôtre ? Pourquoi la civilisation avancées ne se manifesterait-elle pas ouvertement à nous ? La raison serait que nous ne sommes pas qualifiés pour constituer des membres ni des associés à la hauteur, bien que nous puissions être qualifiés d’animaux de compagnie ou de « petits amis ». Pourquoi ne pouvons-nous pas dire qu’ils sont là ? La raison serait que, génériquement, toutes les civilisations avancées sont indétectables pour raisons de sécurité, à cause de l’existence de civilisations avancées agressives. En tout cas, pourquoi des civilisations avancées autoriseraient-elles des civilisations étrangères à regarder leurs villes, laboratoires, installations militaires, quand elles peuvent les abuser très facilement ?

Si nous sommes une des « espèces protégées écologiquement » d’une civilisation avancée, une raison pour un individu de cette civilisation d’établir le contact avec nous, individus primitifs, pourrait être à fin de recherche scientifique, mais aussi simplement à fin d’amusement et de détente –les sortes de sentiments qui nous poussent à interagir avec chats et chiens et beaucoup d’autres espèces animales. De plus, s’il y a sur notre planètes des millions d’amoureux du chat et du chien, et même des amoureux du serpent, du cochon et du gorille, il est normal de s’attendre à ce qu’il puisse exister des amoureux de l’être humain parmi les extra-terrestres avancés. Ceci, et des situations similaires, serait particulièrement vrai pour des individus avancés ayant passé de longues périodes de travail sur des planètes primitives, vivant dans des bases souterraines ou d’ennuyeuses bases sous-marines, qui existeraient si notre planète était incluse dans une autre civilisation.

Les criminels de la civilisation avancée pourraient également être intéressés  par les individus primitifs. Nous pouvons imaginer des douzaines d’intentions différentes pour lesquelles des individus primitifs pourraient être enlevés, torturés et même tués, y compris « la haute gastronomie »  et des jeux sadiques.  Il suffit de penser au traitement que des êtres humains cruels infligent à leurs victimes, humains (souvent des enfants) ou animaux. Le niveau moral d’un individu, ou d’une civilisation, ne grandit pas nécessairement parallèlement à ses réalisations technologiques et scientifiques, ou à son niveau de bien-être matériel.

SETI pourrait être SETPI : la recherche d’une intelligence extraterrestre primitive, parce que seule des civilisations primitives s’autoriseraient à être détectées par des observateurs extérieurs. De plus, les civilisations primitives devraient avoir atteint le niveau technologique approprié pour produire des émissions électromagnétiques leur permettant d’être détectées par des civilisations éloignées. Par conséquent, la période de détectabilité d’une civilisation moyenne devrait durer moins de 500 ans (à moins qu’ils apprennent à se camoufler), ce qui rend très peu probable qu’une civilisation primitive puisse en détecter une autre. Pour ces raisons, ce scénario prédit une probabilité plutôt basse de succès pour le projet SETI.

Je n’ai pas fondamentalement d’opinion sur les nombreux récits de contacts ou d’enlèvements extra-terrestres, n’ayant pas fait de recherche en la matière. Cependant, je crois que les assertions sur des civilisations plus avancées que la nôtre doivent obligatoirement sembler des idées ridicules, hilarantes et de haute science-fiction. Mais la même chose serait arrivée si nous avions décrit nos postes de télévision, avions, fours à micro-ondes, ordinateurs, etc… à des gens il y a seulement cent ans. Beaucoup de gens, y compris beaucoup de scientifiques, ont une répugnance profondément ancrée et de l’aversion à accepter la possibilité de l’existence d’espèces extra-terrestres nettement plus avancées et intelligentes que nous, et qui pourraient même visiter notre planète. Je nomme ce préjugé le « syndrome de la Couronne de la Création » (CCS). Curieusement, alors que beaucoup de personnes croyantes ne souffrent pas de ce syndrome, c’est le cas de nombreux athées. Cela pourrait être parce que, si les religions et l’humanisme surestiment souvent la grandeur et l’unicité de l’espèce humaine, les religions, elles, enseignent également l’humilité.









Sources http://arxiv.org/abs/physics/0308078http://arxiv.org/PS_cache/physics/pdf/0308/0308078.pdf



   





 


scorpsLibre penseur
Hors ligne
Inscrit le: 24 Juil 2008Messages: 485




Localisation: val de marne






Posté :  vivons nous dans un monde de simulation ?


C’est Nick Bostrom , de la célèbre Yale University , qui a été l’un des premiers à suggérer cette possibilité : la réalité dans laquelle nous vivons est-elle vraiment physique, comme nous le croyons généralement, ou bien cybernétique ? En clair, ne serions-nous pas les acteurs inconscients d’un vaste programme d’ordinateur, conçu et expérimenté par une super-intelligence ? Tentatives de réponses avec le Monde de l' Inconnu .« Notre vie est peut-être une simulation informatique développée par une société post-humaine vivant dans ce que nous pensons être le futur » Nick Bostrom
« Les disparitions mystérieuses, les anomalies, les énigmes, les mystères, seraient-ils de la sorte des petits cailloux blancs semés sur notre passage par cette super-intelligence qui nous manipule ? »

Vers une nouvelle forme de conscience informatique
Cette fascinante question d’un monde totalement virtuel n’émane pas des informaticiens eux-mêmes – bien qu’elle les concerne, on le verra, au premier chef – mais des nouveaux philosophes, ceux qui n’hésitent pas à tirer les conséquences de la montée en puissance des ordinateurs. Une brève incursion sur les moteurs de recherche Internet, au mot clé ‘simulation de la réalité’ montre qu’il s’agit là d’une des activités principales des ordinateurs : d’un point de vue ludique, on peut ainsi s’entraîner depuis son fauteuil au pilotage des avions, des hélicoptères, à la conduite des TGV, des automobiles, à la pratique du billard ou du golf et, moins plaisamment, aux fluctuations boursières et autres impacts sur l’environnement. Tout cela vise à substituer une réalité virtuelle préprogrammée, mais dont les degrés de liberté existent, à la ‘réalité réelle’ – si j’ose dire - et à en tirer enseignement pour affronter plus tard les vrais événements. Or l’informatique actuelle a déjà ses lois (celle de Moore dit que la vitesse d’exécution des programmes double tous les 18 mois), et celles-ci permettent des extrapolations, on annonce ainsi pour 2015-2024 la période où l’on pourra simuler informatiquement un cerveau humain comme un simple logiciel. Il suffira alors de l’équiper de caméras vidéos, de microphones et de senseurs tactiles pour en faire une nouvelle forme d’être conscient.


Des ordinateurs du futur qui contrôlent notre réalité

Si rien ne vient perturber cette belle progression technologique , alors nos descendants pourront continuer de ‘ computeriser ’ la planète à tous les niveaux. A tel point qu’un jour, les ordinateurs - devenus en un sens les Maîtres du Monde - s’adonneront de leur propre initiative à des super simulations . Ils en viendront alors par exemple à programmer une ‘ simulation ancestrale ’ (comprendre: l’histoire mentale entière de l’humanité ) mettant en scène leurs ancêtres biologiques … à savoir nous ! Voilà ce que suggère le philosophe N. Bostrom , mais il va plus loin encore : il pense que tout cela… est déjà fait et que nous vivons déjà au sein de cette simulation ! En résumé, nos vies actuelles feraient en réalité partie d’un gigantesque programme de simulation de la réalité lancée par des ordinateurs du futur dotés de capacités illimitées ! Une telle hypothèse, publiée dans la prestigieuse revue ‘ Mind ’, et prise très au sérieux par le milieu scientifique , montre à quel point l’inquiétude est grande concernant la mutation informatique de l’humanité , dont nous sommes en train de vivre les prémices, et dont l’aboutissement est difficilement prévisible. Tout cela consiste, faut-il le préciser, à voir le monde dans lequel nous vivons comme un jeu vidéo , un jeu de rôle grandeur nature , dont nous sommes les exécutants tridimensionnels et dépendants .



Enfin une explication aux phénomènes paranormaux !!

Les entités à l’origine de cette simulation de la réalité dont nous serions les jouets, ceux qui tiennent les manettes et appuient sur les touches, Nick Bostrom en parle comme des ‘ créateurs ’, et un de ses collègues comme des ‘ dieux ’. Toujours est-il qu’ils sont omniscients , peuvent voir toutes les choses qui arrivent, et omnipotents avec, en leur possession, tous les moyens d’interférer avec ce monde simulé de toutes pièces ; dont celui de violer à leur guise les lois physiques , et aussi celui de nous faire disparaître comme pour moi d’effacer, par la touche ‘ delete ’ du clavier de mon ordinateur personnel, le ‘s’ que je pourrais ajouter à la fin de cette phrase. Les disparitions mystérieuses ( individuelles ou collectives ), les anomalies , les énigmes , les mystères, les phenomenes paranormaux , surnaturels , seraient-ils de la sorte des petits cailloux blancs semés sur notre passage par cette super intelligence qui nous manipule, joue avec nous ? Aurait-elle la possibilité, par exemple, de faire apparaître dans le ciel des formes directement inspirées des technologies que nous allons inventer dans le futur ( les ovnis ont cette faculté d’anticipation ) ? Voilà que l’hypothèse philosophique de la simulation dans laquelle nous vivons vient opportunément colmater certaines lacunes persistantes dans notre compréhension du monde , et rejoindre certaines théories en vogue ... Commencerait-on peu à peu à percer le Mystère du paranormal ?





source : monde inconnu .



    
 







 

 

 
 

_________________
alias PVZ


"La vérité vous rendra libres"
Jésus Christ, conspirationniste (Jean 8:32).


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 22 Nov - 09:33 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Provanzano
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2008
Messages: 1 461

MessagePosté le: Sam 10 Mar - 09:52 (2012)    Sujet du message: Annexe cvz Répondre en citant

http://secrets.vraiforum.com/t19-Especes-superieures.htm
_________________
alias PVZ


"La vérité vous rendra libres"
Jésus Christ, conspirationniste (Jean 8:32).


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:12 (2017)    Sujet du message: Annexe cvz

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ce qu'il ne faut pas que l'on sache Index du Forum -> ANNEXES (sujets complémentaires) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com