Ce qu'il ne faut pas que l'on sache Index du Forum

Ce qu'il ne faut pas que l'on sache
Il y a celui qui veut tout savoir sur tout et celui qui veut surtout rien savoir. Qui es tu ?

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le culte de l'œil qui voit tout

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ce qu'il ne faut pas que l'on sache Index du Forum -> ANNEXES (sujets complémentaires)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Provanzano
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2008
Messages: 1 558

MessagePosté le: Ven 2 Fév - 21:31 (2018)    Sujet du message: Le culte de l'œil qui voit tout Répondre en citant








Le rabbin Marvin Antelman (193? -2014) mérite d'être félicité pour avoir révélé que les Illuminati sont nés d'un mouvement juif cabaliste «hérétique» - les Frankistes sabbatéens - du nom de ses ancêtres Sabbatai Zvi (1626-1676) et Jacob Frank (1726-1791.) . Ce mouvement majoritairement juif, qui s'empare de la franc-maçonnerie païenne, assume l'identité de la population cible et la subvertit de l'intérieur. Une autorité juive, Gershom Scholem, les décrit comme «possédés de façon démoniaque». Ce sont les satanistes derrière le communisme, le nazisme, le sionisme et le NWO. Trump sans aucun doute, est un illuminati. Tout comme Obama, Soros et la société secrète satanique derrière Hillary Clinton. 
 
 
 

Ils sont derrière la destruction du christianisme, de l'islam (par le wahhabisme) l'attaque contre le genre et le malaise spirituel général qui afflige l'Occident et les guerres perpétuelles menées en Orient. 
 
 
 






Sabbataï Tsevi




L'un des aspects les plus cachés de l'histoire des 350 dernières années est l'impact du mouvement messianique sabbatéen. Il a été dirigé par Sabbataï Tsevi (Shabbetaï Tzvi) à partir du 6 juin 1666 (6666). À son apogée, Tsevi a convaincu, peut-être, la moitié de la communauté juive du monde qu'il était le vrai Messie. Il est l'inspirateur de la secteturque des Sabbatéens ou Dönmeh. Un vaste mouvement sabbatéen promeut les ambitions messianiques de Tsevi, qui ne reconnaît que le livre sacré de la Kabbale, le Zohar et rejette la Torah et le Talmud. 



 
 
Le phénomène sabbatéen luciférien a été maintenu en vie à travers les siècles avec beaucoup d'aide. Au 18ème siècle, Jacob Frank a réintroduit le Sabbatéisme en Europe en route vers l'Amérique et la Palestine. Bien que les érudits juifs aient disséqué le sabbatéisme et le frankisme, peu de choses sont connues du monde extérieur. Rabbi Marvin Antelman croit que le mouvement vit au moins dans l'esprit et se réfère aux croyants d'aujourd'hui en tant que «Frankistes sataniques sabbatéens». L'article qui suit utilise le livre d'Antelman, «Pour éliminer l'opiacé», comme source principale pour documenter ces événements. 



 
 
L'érudit juif Gershom Scholem tente de répondre à cette question de savoir pourquoi le sabbatéisme (ou sabbataïsme) a été balayé sous le tapis dans son livre "Sainteté du péché", comme suit: 


 
D'un autre côté, les historiens laïques se sont efforcés de minimiser le rôle du sabbataïsme pour une raison différente. Non seulement la plupart des familles jadis associées au mouvement sabbatéen en Europe occidentale et centrale continuent à demeurer dans le giron juif, mais beaucoup de leurs descendants, particulièrement en Autriche, ont pris des positions importantes au XIXe siècle en tant qu'intellectuels éminents, de grands financiers et des hommes de hautes relations politiques. 



 
 
Les cultes sabbatéens sont bien documentés dans l'" Encyclopedia Judaica "et dans les écrits d'universitaires israéliens, y compris le défunt professeur Y. Tishbi, Yehuda Liebes et Yaacov Katz. 



 
 
En un mot, ces groupes pratiquaient sexuellement l'inceste, la pédophilie, l'adultère et l'homosexualité et étaient par ailleurs dépravés. Le Talmud affirme que le Messie ne viendra qu'à un âge complètement coupable ou complètement innocent (Sanhedrin 98a). De cette épigramme, les Frankistes déclareraient: «Puisque nous ne pouvons pas tous être des saints, soyons tous des pécheurs». 



 
 
On doit se demander quelle était la folie dans l'esprit des Juifs qui ferait que beaucoup de gens adhèrent à ce culte nihiliste. De plus, les Sabbatéens et les Frankistes pratiquaient la consanguinité, d’où  la tendance à la psychose et à la névrose. En son temps, plus d'un million de Juifs de tous les horizons proclamaient et voyaient Tzvi comme leur libérateur. ... 



 
 
JACOB FRANK 
 
 
 



Après une conversion forcée à l'islam imposée par le sultan, le culte s'est éteint. Puis, Jacob Frank, l'un des hommes les plus méchants de l'histoire, a rencontré en 1750 le SabbatéenDönmeh, alors qu'il était un voyageur de commerce en Turquie. Il a affiné le concept du Messie, l'a déclaré, et a exhorté les membres du mouvement à pécher comme moyen de salut. On l'appelait le «culte de l'œil qui voit tout». 



 
 
Le «croyant» frankiste avait un système de croyance inversé et trompeur. Il ne faut pas apparaître comme on est en  vrai. La dernière croyance justifiait la poursuite de la double vie de ses disciples. Faire semblent d’être un Juif religieux à l'extérieur et, en réalité, être un Frankiste. Les Dönmeh se sont officiellement convertis à l'islam mais sont restés (en cachette) des crypto-juifs [1]. Il en est de même de nombreux Frankistes qui se sont officiellement convertis au catholicisme



 
 
 
 
 
 

La grande majorité des frankistes qui semblaient, extérieurement, embrasser le judaïsme se sont intégrés dans la communauté juive. Malgré le fait qu'ils étaient tous extérieurement religieux, ils chérissaient toujours comme leur but "l'anéantissement de chaque religion et système de croyance positif", et ils rêvaient "d'une révolution générale qui balaierait le passé d'un seul coup de telle sorte que le monde puisse être reconstruit. " 



 
 
Pour les frankistes, la destruction anarchique représentait tout le rayonnement luciférien, et «grand est le péché commis pour son propre bien». Les Frankistes ont enseigné que leurs Quatre Divinités représentaient les religions majeures qui devaient être détruites: Elie représente le Messie ultime, qui est atteint en commençant par le Judaïsme, représenté par Jonathan Eibeschutz; ensuite l'Islam représenté par Shabbataï Tzvi; le dernier portail représenté par Frankdans le christianisme. Après la révolution vient Big Brother, qui règne sur la terre. 



 
 
Les Frankistes ont incité les femmes à quitter leurs maris et à se joindre à leurs orgies. Les familles ont été brisées par centaines. C'est encore plus étonnant si l'on considère la forte vie de famille qui caractérisait les Juifs dans les communautés de Podolie, de Moravie, de Pologne, de Hongrie et de Roumanie à cette époque. 



 
 
L'Encyclopedia Judaica déclare que la richesse et le revenu considérables de Frank «étaient une source constante d'émerveillement et de spéculation, et la question n'a jamais été résolue». 



 
 
En 1752, Frank a épousé une femme juive bulgare appelée Channa. Elle était très belle, et il l'utilisait, comme c'était la coutume parmi les membres de sa secte, pour prendre au piège des centaines d'hommes qui avaient des relations licencieuses avec elle pour renforcer la force de sa secte. 



 
 
En 1755, Frank retourna en Pologne, où il s'associa avec les chefs sabbatéens de Podolie et visita et agrandit des communautés juives connues pour leurs tendances hérétiques depuis le début du XVIIIe siècle. 



 
 
Les rabbins sévissent 



 
 
Après que les frankistes aient brûlé des exemplaires du Talmud et accusé les juifs de meurtres rituels, les rabbins en avaient assez vu. En 1756 dans la ville de Satinow, les rabbins ont formellement excommunié Frank et tous ses partisans. Ils interdisaient les mariages mixtes avec des membres de la secte. Le rabbinJacob Emden (1697-1776) a écrit dans une lettre qu'il était interdit à quiconque d'avoir pitié d'eux 



 
 
.
 
 
 
 
Divorcé du judaïsme traditionnel, un groupe de frankistes en Europe s'est converti au catholicisme en 1759. Mais un an plus tard, Frank a été accusé d'hérésie et a été jeté dans la citadelle de Czenstokova. Frank a vécu confortablement au monastère pendant 13 ans. 



 
 
[Le terme] Frankism a été inventé au début du 19ème siècle et était initialement une insulte dirigée aux descendants des disciples de Frank qui se sont convertis au catholicisme romain et ont essayé de cacher leur fond historique. 



 
 
Selon les récits contemporains, le nombre de  Frankistes de Varsovie étaient 6.000, et il a été estimé à 24.000 dans toute la Pologne. On disait que les cultistes monopolisaient certains métiers et professions, y compris les prêts, les maisons closes et l'alcool. Ce facteur a conduit à de nombreux conflits entre les bourgeois polonais et les Frankistes. Dans les pamphlets et dans brochures polonaises publiés à Varsovie dans les années 1790, les frankistes étaient dépeints comme ni juifs ni chrétiens (caméléons religieux) et étaient considérés comme échappant au contrôle des autorités juives et polonaises. 



 
 
Après que les rabbins aient réussi à réduire la secte, des frankistes se présentent en Moravie et à Vienne. Il y avait déjà un clan influent à Prague qui a précédéJacob Frank. Pour des raisons qui ne sont pas expliquées de manière adéquate par Rabbi Antelman dans son livre, beaucoup de familles frankistes à cette époque étaient des élites riches. Notre théorie est que leur peu de moralité et leur vilénie intrinsèque leur ont permis de monopoliser les métiers lucratifs métiers du vice que les peuples traditionnellement religieux évitaient. 



 
 
De plus, parce que beaucoup étaient maintenant «officiellement» catholiques, ils pouvaient rejoindre ou former des loges maçonniques où ils aimaient comploter et conspirer. En particulier, les familles consanguines d'élites frankistes opéraient dans l'Ordre des Frères Asiatiques à Vienne. D'autres loges ont été ouvertes à Hambourg et à Berlin. Même les loges maçonniques des non-juifs, les Gentils, étaient très favorables pour les juifs convertis au christianisme, en particulier parmi les crypto-juifs frankistes, qui avaient les moyens de graisser la patte et de fournir des faveurs sexuelles. Cela a  été pour eux à un chemin d'infiltration et bien sûr de contrôle compromettant des loges maçonniques. 



 
 
LES ÉLITES FRANKISTES 



 
 
Après sa libération de la citadelle, Frank a déménagé à Brno, en Moravie, pour passer du temps avec son frère, qui était à la tête de la grande famille Dobrushka.Jacob Frank a même adopté ce nom. Ils étaient des loyalistes frankistes. La famille comprenait huit fils. Deux qui ont changé leur nom en Frey menaient des jacobins dans la Révolution française et ont été guillotinés quand les Jacobins ont été évincés. Frank a résidé pendant 13 ans à Brno. Son frère Salomon (1715-1774) détenait à la fois les monopoles lucratifs de la potasse et du tabac en Moravie. 



 
 
Bien qu'ils aient eu tendance à se marier et à se reproduire au sein de leur propre groupe, les élites frankistes lucifériennes n'avaient aucun problème à s'assimiler stratégiquement à certaines familles catholiques riches. En effet, selon tous les témoignages, ils étaient des chercheurs d'or et des séducteurs qui avaient aussi de l'argent à gogo. La propre fille de FrankEva, a couché avec le prince héritier et le futur empereur Joseph II à Vienne, où pendant un certain temps Frank était le bienvenu dans la Cour. Outre le service sexuel offert à Joseph II, les Habsbourg pensaient qu'il pourrait être utile et possible de convertir et d’assimiler les Juifs. 



 
 
Les Frankistes avaient aussi librement des noms juifs, catholiques ou islamiques. Les  Sabbatéens et les Frankistes incarnent le terme "crypto-juif". Au fil du temps, le Frankisme est devenu un système de prédation psychopathique et une excuse pour pécher et se livrer à toute perversion. 



 
 
Huit Dobruskas se sont «officiellement» convertis au christianisme et six ont été anoblis. Une des petites-filles de SalomonFrancesca Dobrushka, s'est mariée dans la famille Hoenig, plus tard anoblie comme von Hoenigsbergs. La familleHoenigsberg acquit la majeure partie de ses richesses en tant que descendants deLoebel Hoenig qui, durant la sécession autrichienne de 1740-1748 et la guerre de Sept Ans de 1756-1763, accumula une fortune fantastique en tant que fournisseur de l'armée autrichienne. Le fils aîné de Loebel, Israel Hoenig (1724-1808), obtint le contrôle du monopole autrichien du tabac. 



 
 
D'autres Sabbatéens de premier plan étaient la famille Wehles de Prague. L’un d’eux, Gottlieb Wehle, émigra aux États-Unis avec une grande bande de Frankistes de Bohême et de Moravie après la Révolution de 1848. Un membre de ce clan était Louis Brandeis (1856-1941), qui était à la Cour Suprême et qui était un ardent sioniste qui a joué un rôle dans la promotion de la Federal Reserve Bank. Felix Frankfurter, le juge de la Cour suprême, aurait reçu de sa mère (une descendante d'une famille franciste de Prague) une copie du portrait d'Eva Frank



 
 
Isaac Daniel Itzig de Berlin avait aussi des liens familiaux frankistes. Il dirigea laPress of the Jewish Free School, qui changea en 1796 son nom en Oriental Printing Office, considéré comme un puissant instrument de «réforme culturelle» et précurseur intellectuel de l'école de Francfort. Le rabbin Antelman qualifieItzig de communiste précoce. En fait, Antelman documente une théorie selon laquelle les proto-frankistes étaient les avant-gardes de la philosophie marxiste-communiste. 



 
 
Le père d'Itzig, Daniel alias Daniel Yoffe, était conseiller financier du roiFrédéric-Guillaume II de Prusse, qui, lorsqu'il était prince héritier, était membre des Illuminati de Berlin. Itzig (1750-1806) était un pourvoyeur d'argent à la Monnaie royale de Prusse. Avec le banquier H. Ephraïm pendant la guerre de Sept Ans, il a émis des pièces de monnaie avariées qui ont non seulement contribué à l'inflation mais ont aidé le gouvernement prussien à combattre la guerre. Ces deux puissantes familles frankistes furent plus tard mariées. 



 
 
Frankist Mayer Arnstein a épousé Theresa Wertheimer, petite-fille du banquier et grand rabbin Samson Wertheimer d'Autriche. Le rabbinWertheimer (1658-1724) était considéré comme le Juif le plus riche d'Europe entre 1694 et 1704. Il était un administrateur financier pour les empereurs Léopold Ier, Joseph Ier et Charles VI et supervisait leurs missions diplomatiques. Cela lui a valu le surnom de Judenkaiser ou empereur juif. Arnstein à son tour financé la révolte paysanne tyrolienne contre la France et la Bavière. 



 
 
Le même modèle émerge continuellement. Lucifériens brillants et riches, accros au pouvoir, désireux de s'assimiler superficiellement, de détruire les religions, de se livrer au radicalisme, à l'éthique ombrageuse et de vivre des vies cryptiques à deux visages, se faisant passer pour des Juifs religieux, des catholiques, des protestants ou des musulmans mais en pratiquant  leur véritable croyance  en secret. Au fur et à mesure que le franquisme lui-même diminuait, au moins en surface, en tant que grande secte organisée, son système de croyances était fortement ancré, même au sein de la foi catholique, à travers des «conversions» frankistes. 



 
 
 



 
 
ROTHSCHILD CONNEXION 



 
 
Au crépuscule de sa vie, Frank a vécu à Offenbach, juste à l'extérieur de Francfort. Il a vécu dans le style royal et a maintenu une milice. Il mourut à Offenbach le 10 août 1791, s'y étant installé en 1786. Lorsque les Frankistes s'établirent en 1786 à Offenbach, dans la banlieue de Francfort, ils furent patronnés par des «philanthropes non identifiés» de la communauté de Francfort. Mais pendant les années formatrices de la loge maçonnique de Francfort, les trois membres les plus actifs la « loge juive » de Francfort étaient influencés par les frankistes: Sigmund Geisenheimer, Michael Hess (1782-1860) et Justus Hiller, qui étaient aussi des leaders dans le mouvement libéral réformiste juif. Michael Hess a été embauché par Mayer Amschel Rothschild (1744-1812) en tant que tuteur pour ses enfants. Geisenheimer était le chef de bureau de Mayer Rothschild. Ainsi, l'esprit et la mentalité du frankisme ont reçu un grand coup de pouce de la famille la plus riche d'Europe. Incidemment, 29 des 58 petits-enfants de Mayer Amschel Rothschild ont épousé des cousins ​​au premier ou au second degré. 



 
 
En France, l’illuminati Macron est passé par Rothschild pour recevoir des éléments de programmation mentale susceptible de correspondre à l’attente inconsciente de ce que les merdias soumettent au peuple. Il faut savoir que dans les  boîtes Rothschild, comme chez la fondation Rockefeller entre autres, on apprend à mentir au peuple sans tressaillir et à incorporer des éléments de langage qui vont plaire au peuple, le rassurer voir l’exalter. C’est bien retranscrit dans le testament de Satan issu des protocoles des sages de Sion qui sont bien évidemment authentiques. [2] 
 
 
 
 


 
 
par Thomas Muller  
 
 
https://www.henrymakow.com/ 
 
 
 


Soljenitsyne : Les Protocoles de Sion se réalisent sous nos yeux




Pour aller plus loin
Résumé et analyse de cet article :


Les Frankistes sabbatéens sont nés d'un mouvement juif cabaliste «hérétique» en 1666,
par l'action de Sabbatai Zvi (1626-1676), puis, un siècle plus tard,
par celle de Jacob Frank (1726-1791.) qui réussi à faire croire à plus de la moitié des juifs
qu'il était à la fois la réincarnation de Sabbataï Tsevi
(ou Zvi ou Tzvi, ou Zevi ou Zewi ou Sevi, שַׁבְּתַאי צְבִי Shabbetaï Tzvi en hébreu,
et Sabetay Sevi en Turc ; prénom également écrit Sabbathai ou Shabtai)
et à la fois le Messi (des Juifs, c'est à dire l'antéchrist de la religion catholique).


Une autorité juive, Gershom Scholem, les décrit d'ailleurs comme «possédés de façon démoniaque».


Cette secte hérétique (qui ne représente donc pas le Judaîsme dans sa globalité),
ne reconnaît que le livre sacré de la Kabbale, le Zohar et rejette la Torah et le Talmud.
Ces adeptes ont des valeurs totalement inversées (marque du satanisme).
Ils oeuvrent pour détruire en priorité le catholicisme (instauration de Vatican II)
et pour transformer certains aspects de toutes les autres religions,
afin d'imposer au monde leur doctrine satanique, la rémission par le péché.
C'est à dire que selon eux, pour être sauvé, il faudrait commettre les pires atrocités,
et tous devenir des satanistes.


Par cette inversion des valeurs et l'absence totale de moralité,
beaucoup d'entre eux sont devenu très riches en pratiquant des activités
que les autres religions interdisaient, comme l'usure (prêts d'argent avec intérêt),
le proxénétisme et toutes sortes de trafiques, selon les époques (alcool, drogues).


Leurs capacités à mentir et à manipuler les gens,
ont aussi permis et permettent encore à nombre d'entre eux,
de faire carrière en politique, jusqu'aux plus hauts niveaux,
un peu partout dans le monde, en se fondant dans la population
avec de fausses conversions aux religions autochtones.


Chaque taré peut bien croire ou faire ce qu'il veut
mais le problème avec eux, c'est qu'ils ont l'argent et le pouvoir
et qu'ils les utilisent pour faire de nous tous des satanistes,
qui s'ignorent (pour l'instant).


Ils ont ainsi réussi à imposer bon nombre de leurs pratiques dépravées
et une certaine partie de leur façon de penser, à toutes les sociétés occidentales.
C'est ainsi que sont maintenant banalisées l'adultère, l'échangisme, l'homosexualité
et il n'y a qu'à regarder le reste de leurs pratiques pour voir ce qui nous attend,
à savoir la pédophilie, la zoophilie et que sait-on encore d'autre ?


De plus, tout sataniste s'efforce à détruire la création divine ainsi que ses créatures,
c'est pourquoi ils ont aussi banalisé l'avortement, l'euthanasie
et qu'ils s'efforcent aussi de faire accepter tout ce qui peut dénaturer l'être humain,
comme les manipulations génétiques, la grossesse masculine,
le transhumanisme, le clônage etc... et à le couper de ses racines.


C'est le projet du nouvel ordre mondial, en plus de la dépopulation.


Ce sont ces gens là qui sont au sommet de la pyramide du pouvoir,
c'est pour cela que leur symbole la coiffe. Il représente l'oeil de lucifer.
Dans cet immense panier de crabes mondial, les Frankistes sabbatéens
manipulent les sionistes, qui manipulent la maçonnerie, qui nous manipule tous.


Tout cela explique pourquoi nous devrions vivre dans un paradis terrestre
mais qu'au lieu de ça, c'est un enfer sur terre.
Ces tarés ne sont motivés ni par l'argent ni par le pouvoir.
Tout cela ne sont que des outils pour eux
car en réalité ce sont des fanatiques religieux satanistes
et ils sont prêts à tout pour nous conduire vers le caos.


Et ils ne lâcheront rien.







_________________
Provanzano
alias PVZ


"La vérité vous rendra libres"
Jésus Christ, conspirationniste (Jean 8:32).


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 2 Fév - 21:31 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ce qu'il ne faut pas que l'on sache Index du Forum -> ANNEXES (sujets complémentaires) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com